You are here

20 ans se sont écoulés depuis Brundtland. Qu’est-ce qui a changé?

AttachmentSize
annrep_2006-2007_fr.pdf6.06 MB

Mme Brundtland a fait remarquer dans une récente allocution que les doutes quant aux possibles effets néfastes des changements climatiques avaient été dissipés au cours des 20 ans suivant la publication de son Rapport. Cela révèle une avance considérable dans les façons de penser.

« Il est irresponsable, téméraire et profondément amoral de remettre en question la gravité de la situation, » a-t-elle dit. « Il n’est plus temps de diagnostiquer. Il est temps d’agir. »

Elle a souligné la nécessité d’améliorer l’efficience énergétique, d’augmenter l’utilisation de l’énergie renouvelable, d’améliorer les pratiques forestières et agricoles ainsi que d’établir un marché du carbone réellement mondial comme des étapes essentielles.

« Aujourd’hui, je pense que nous sommes à la veille d’une nouvelle économie verte » a-t-elle dit.

« Une économie faible en carbone peut débarrasser le monde de la pauvreté et sauver le climat. Cela ne tient qu’à nous. Et nous pouvons le faire. »

M. Strong, membre de la Commission, est d’accord. Il déclare qu’il est « manifestement » possible de réaliser un changement positif:

« La question est celle-ci : Allons-nous le faire? » dit-il.
« C’est une question d’une importance extrême. »

Source: http://www.iisd.org/pdf/2007/annrep_2006-2007_fr.pdf p. 6-7

Tags: